L’huile essentielle, concrètement, c’est quoi ?

Et bien, c’est tout simplement la fraction odorante volatile extraite des végétaux. Bien, je vois à votre tête que nous n’avons pas forcément la même définition de « tout simplement » !

Il s’agit en fait, du parfum concentré de la plante que l’on peut extraire des fleurs (camomille), des feuilles (eucalyptus) ou encore de l’écorce (cannelle), du bois (cèdre), du bouton floral (clou de girofle) …

Les Huiles essentielles sont de véritables boucliers pour les plantes. Elles leur permettent d’une part, de se protéger du soleil, des maladies mais elles sont également très utiles pour séduire les insectes pollinisateurs…

La nature est bien faite comme on dit…

 

 

 

 

Une goutte, c’est une goutte !

 

 

Très puissantes, les HE doivent être prises selon des posologies très précises.

Lorsque votre médecin vous prescrit 1 médicament, vous n’en prenez pas 2. En aromathérapie, c’est pareil ! Car mal employés, ces élixirs peuvent s’avérer très toxiques. L’aromathérapie, ça s’apprend. C’est pourquoi il est primordial de ne pas jouer à Harry Potter en remplaçant une huile par une autre.

Et vous savez quoi ? C’est valable pour vous, comme pour moi. Je ne suis pas aromathérapeute, si certains en ont fait leur métier, ce n’est pas pour rien. Il faut donc connaître ses propres limites. D’ailleurs, si vous êtes incollables sur le sujet, passez votre chemin, vous n’apprendrez rien de plus (quoique ; -)

Ce que je vous propose ici, c’est de vous apprendre à utiliser sans risques quelques-unes des plus célèbres huiles essentielles. (Heu… On est d’accord que sans risque ne veut pas dire sans précautions hein) ?!!

 

Oui, les Huiles essentielles et la médecine classique font bon ménage !

 

 

Se traiter par les HE est une très bonne manière de soigner certains maux du quotidien. Ce qui ne veut évidemment pas dire qu’elles ont réponse à tout.

Cependant, on n’est pas obligé de se précipiter sur les médicaments au moindre bobo (ce que font beaucoup malheureusement).

Saviez-vous par exemple que la France était une très grande consommatrice d’antibiotiques ? Ces derniers font partie « des médicaments les plus prescrits en pédiatrie et les enfants de moins de 3 ans se voient administrer 2 à 3 fois plus d’antibiotiques que les adultes » (cf. La lettre de l’infectiologue Décembre 2016)

Selon Danièle Festy (pharmacienne et spécialiste en aromathérapie), les enfants sont les 1ers utilisateurs d’antibiotiques. Les moins de 6 ans avalent ¼ des antibio prescrits en France !

Aïe, on est mal…

Alors, sauf cas extrême, laissez donc vos enfants construire leur immunité (comme des grands) en les aidant avec des moyens naturels. Oui, ils auront des bronchites, oui, ils auront des otites et des angines… Autant de maux ORL qui, pour la plupart, seront d’origine virale. Alors à quoi bon ?

Avant de vous livrer (pas à domicile par contre ; -) ma trousse familiale idéale, voici…

 

quelques astuces pour tout bien faire comme il faut

 

 

 

 

  • Une HE c’est une huile 100 % Naturelle ou pas du tout (évitez les produits de synthèse (Parabens, BHT, BHA et tous leurs p’tits copains présents dans bon nombre de cosmétiques…)
  • En dehors des allergies toujours possibles, on évite les HE chez les femmes enceintes, allaitantes, les enfants de moins de 6 ans, les patients sous traitement médical ou épileptiques.
  • N’achetez jamais de flacons en plastique mais en verre brun pour une meilleure conservation.
  • Concernant la conservation justement, sachez que les HE sont plutôt stables dans le temps même si, légalement, la limite fixée pour la vente est de 5 ans. Vous pouvez dépasser la date à condition de les conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur.
  • Consommez vos HE à la même heure (comme un médicament) augmente leur efficacité.
  • Ne donnez jamais d’HE pures sur la langue aux enfants. Les applications sous forme de massage sont généralement plus adaptées.
  • Si vous les utilisez dans le bain (états grippaux, troubles nerveux), douchez-vous d’abord (même principe qu’en balnéothérapie) ! Mélangez-les toujours à une base de bain.
  • Et enfin : NON ! L’huile essentielle ne se mélange pas à l’eau ! Elles sont non miscibles. Utilisez plutôt des huiles végétales pour les applications cutanées ou du miel pour la voie orale.

 

Bon, je crois que j’ai fait le tour… On commence ?

 

Cf. articles : Ma trousse familiale – Ma trousse enfants

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.