ATTENTION : Même si les HE sont en vente libre, adressez-vous toujours à un spécialiste afin de recueillir des informations adaptées à votre profil. Femmes enceintes, allaitantes et enfants s’abstenir.

D’autre part, je sais que vous savez mais quand-même, ça va mieux en le disant :

Faites toujours un test avant la première utilisation, ne vous servez pas des huiles essentielles de manière prolongée et ne les mélangez jamais à de l’eau ! Elles ne sont pas solubles, vous pourriez vous brûler…

Cf. Les huiles essentielles : principe

Certaines de ces huiles peuvent aussi convenir aux enfants mais jamais sans l’avis d’un spécialiste.

Enfin, évitez de conserver vos huiles à côté de vos tubes d’homéopathie, elles pourraient les altérer.

Allez, ça y’est, j’arrête ! On commence ?

 

HE : Ma trousse familiale

 

Arbre à thé

(Antiseptique, anti-inflammatoire, maux de gorge, blessures…)

L’un des piliers de l’aromathérapie !
2 gouttes dans 1 cuillère de miel 3 à 5 fois/jour ou encore, en l’ajoutant à 1 goutte de Ravintsara et à 1 goutte d’Eucalyptus radié avec une huile végétale (calendula par exemple) en massage sur le cou (amygdales).

C’est aussi un très bon allié pour les produits ménagers ; -)

 

Menthe poivrée

(Indigestion, migraines, douleurs, fatigue pendant les révisions chez les ados…)

Attention, pas avant 15 ans, à éviter également chez les personnes âgées.

C’est une huile dermocaustique qui peut irriter la peau ou mener à l’hypothermie chez les plus jeunes si elle est mal utilisée.
On peut s’en servir par voie orale ou cutanée. 1 à 2 gouttes directement sous la langue ou sur un sucre, une cuillère de miel…
Elle peut être utile également en bain énergisant en mélangeant 10 gouttes dans une huile neutre ou quelques gouttes dans votre gel douche ; -)

 

Lavande Aspic

(Urticaire, brûlure, piqûre d’insecte, morsure d’animaux venimeux…)

S’il s’agit d’une petite zone, appliquez 2 gouttes pures localement tous les ¼ d’heure pendant 1h puis 3 fois dans la journée.
Si la zone est plus étendue, même procédé mais en mélangeant 3 gouttes à une huile végétale.

Vous pouvez aussi prendre 3 granules d’Apis mellifica 9 CH toutes les 5 minutes jusqu’à amélioration.

 

Cyprès

(Toux sèche)

Top en cas de toux qui traîne ou d’aphonie !
Par contre Attention, ne la confondez pas avec l’huile essentielle de Cyprès bleu (très toxique) !
1 goutte dans du miel 4 fois/jour, ou encore 1 goutte mélangée à une huile végétale en massage sur le thorax, le dos et la voûte plantaire 3 fois/jour.

Peut bien sûr s’utiliser par voie olfactive via un diffuseur.

 

Myrte

(Toux grasse)

Antiseptique et expectorante, elle favorise la diminution de la production de mucus, même chez les enfants (avec précaution toujours) surtout si le nez coule abondamment.
1 à 2 gouttes dans du miel ou à respirer suffit à calmer instantanément.

 

Eucalyptus radié

(Grippe)

Voie respiratoire et cutanée, pas de toxicité, facile à utiliser même chez les enfants. 1 goutte sur un mouchoir, inhalation (bronches).

 

 

Giroflier

(Douleurs dentaires, aphtes…)

Anesthésiante, antiseptique et antibactérienne, cette huile essentielle peut être d’un grand secours en attendant de vous rendre chez votre nouveau meilleur ami : le dentiste…
Attention, ne pas l’utiliser plus d’une semaine. Bon, même perdu dans la brousse, vous aurez trouvé un spécialiste d’ici là.

1 goutte mélangée à une huile comestible (olive, colza) sur les muqueuses ou dents concernées (plus pratique et plus efficace que le clou de girofle en lui-même) !

 

Enfin, n’oubliez pas que les huiles essentielles ne traitent pas que nos maux quotidiens, elles peuvent aussi venir enrichir nos produits cosméto et nos recettes de cuisine. Si si…

C’est par là que ça se passe !

 

➣ Cf. article – Faites vos « propres » produits ménagers !
➣ Cf. article – Quand l’huile essentielle prend place dans la cuisine !

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.