Bonne nouvelle !

Plus besoin de décrypter les étiquettes, ni d’être médecin-nutritionniste, ni même d’avoir un doctorat en chimie pour savoir ce qu’il faut ou non manger, ou appliquer sur sa peau. Aujourd’hui, les applis smartphone font tout le boulot à notre place ! C’est plutôt malin et (pas d’excuses) très facile à utiliser. Et si on faisait le point ?

 

 

Des consommateurs plus exigeants qui désirent être mieux informés

 

Le comportement d’achat a changé ces dernières années. Désormais, la demande croissante d’être toujours mieux informé quant à ce que l’on consomme, s’est clairement démocratisée. Et tant mieux. Attrapons la balle au bond car, accorder de l’importance à ce que l’on met dans notre assiette ou sur notre peau, ce n’est pas un luxe, c’est une priorité !

 

 

Alors, certes, ces applications sont nombreuses et pas toujours fonctionnelles mais pour vous aider à y voir plus clair, voici une sélection d’applis gratuites, efficaces et dispo sur IPhone et Androïd, dont vous ne pourrez bientôt plus vous passer…

 

Du côté de l’alimentaire :

 

Yuka
C’est quoi ?

 

Une appli qui scanne vos produits et qui analyse leur impact sur la santé. Elle prend en compte la qualité nutritionnelle (protéines, fibres, sel, sucre, calories, graisses saturées) et la présence ou non d’additifs nocifs à éviter.

 

Comment ça marche ?

 

Via l’appareil photo de l’application, vous scannez le code barre sur l’emballage du produit et vous obtenez toutes les infos souhaitées. Ces dernières sont préalablement recueillies par Open Food Facts, une base de données alimentaires en open data, renseignée par des citoyens du monde entier. D’après les créateurs de Yuka, 56 % des produits de supermarchés auraient un impact négatif sur la santé.

 

Le plus ?

 

Ils sont nombreux !

– Classement simple et efficace des produits : Excellent, bon, mauvais ou médiocre.

– Scan et obtention des résultats très rapides.

– Possibilité de créer une liste de favoris.

– Lorsque vous scannez un produit mauvais pour la santé, Yuka vous dirige vers un autre produit équivalent de meilleure qualité (toutes marques confondues).

 

               

 

Un coup à prendre !

 

Bien sûr, je vous vois d’ici, me dire : « Mais on va mettre 2h pour faire nos courses »

En effet, c’est un peu fastidieux. Tout du moins, au début… parce qu’après… on sait, on est au courant, on est aware. On devient un peu le Jean-Claude Van Damme du caddie (en moins barré) et quand on a franchi ce cap, on gagne un temps fou. Si. Bref, c’est un coup à prendre !

… Et je ne vous parle même pas du « Bip » ultra jouissif, à chaque fois que l’on scanne un code barre… Un « Biiiip » qui ne manque jamais d’interpeller un client du rayon :

Lui : « Excusez-moi, qu’est-ce que vous faites ? »

Vous : « Je vérifie que je n’achète pas de la M…. »

Lui : « Ha oui ? ça m’intéresse. Comment ça marche ? »

Et là, l’héroïne qui sommeille en vous, la Wonder Woman du scan, se félicite d’avoir fait mouche en ralliant une personne de plus à sa cause. Une micro révolution, en somme !

(heu… si vous préférez la jouer discrète, passez en mode vibreur ; -)

 

Merci à Moon pour cette illustration ; -) instagram @lecroissantbleu

 

Etiquettable

 

 

C’est quoi ?

 

Une appli dédiée à la cuisine durable (durable comme conscience environnementale  hein… pas comme non périssable, vous aviez compris ; -)

De quoi mettre en adéquation son alimentation avec ses convictions écologiques !

 

Comment ça marche ?

 

Partant du postulat que tous les plats n’ont pas le même impact sur l’environnement et que l’on peut réduire d’au moins 50 % ses émissions de gaz à effet de serre rien qu’en changeant le contenu de son assiette, vous apprendrez ici, comment mieux consommer en achetant des aliments de saison. Saviez-vous par exemple, qu’une tomate cultivée hors saison et sous serre chauffée, consomme 10 fois plus d’énergie qu’une tomate en plein air ?

Etiquettable fournit également des recettes et astuces durables (mode de cuisson et conservation des aliments, recyclage, comment diminuer ou remplacer la viande, quelles sont les variétés de poissons menacés, adresses de restos engagés…)

Bref, très complet et ultra bien pensé par leurs créateurs, membres de Eco2 initiative, un cabinet de conseil en développement durable.

 

 

Le Plus ?

 

Appli sans pub et collaborative, c’est à dire régulièrement complétée par des blogueurs et des amoureux de l’environnement !

 

Fruits et légumes saisonniers

 

 

Fruits et légumes de saison

 

 

C’est quoi ?

 

2 applis qui vous apprennent elles aussi à manger plus varié, tout en respectant les saisons. Parce que manger 5 fruits et légumes par jour, c’est bien mais respecter la saisonnalité, c’est encore mieux !

 

Comment ça marche ?

 

Beaucoup moins élaborées qu’Etiquettable. Néanmoins, lorsque l’on fait ses courses, ces 2 applications mobiles permettent d’accéder rapidement aux calendriers saisonniers et c’est déjà un bon début si l’on ne souhaite pas être abreuvé d’informations et y aller pas à pas.

 

 

             

 

Le plus ? Le moins ?

 

Simples et rapides. Pour chaque mois de l’année, une liste de végétaux, fromages, viandes et poissons de saison vous est proposée. A vous de faire votre choix en évitant les autres.

Bémol : contrairement à la 2ème appli « Fruits et légumes saisonniers » ne concerne que les végétaux.  Cependant, elle ne nous inonde pas de pubs comme la seconde !

A vous de voir.

 

Et les cosmétiques dans tout ça ?

 

 

Clean Beauty

 

 

C’est quoi ?

 

Cette application conçue par le laboratoire de cosmétiques Bio Officinea, qui milite pour une plus grande transparence dans l’univers des cosmétiques, est 100 % francophone et permet à chacun de décoder les composants contenus dans nos produits de beauté et dans les produits d’hygiène des enfants. Pas négligeable donc !

Après l’avoir téléchargée, commencez par l’utiliser sur les produits de votre salle de bain. Vous risquez d’avoir quelques surprises :

Propylparaben, Sodium Lauryl sulfate, Benzophenone (tout aussi pénible à écrire qu ‘à prononcer) et ceci n’est qu’un échantillon des molécules toxiques épinglées par l’Union fédérale des consommateurs Que Choisir. Si tous ces noms ne vous sont pas très familiers (bienvenue au club), Clean Beauty est faite pour vous !

 

 

Comment ça marche ?

 

Ici, pas de scan. Il vous suffit de prendre en photo la liste des ingrédients présente sur l’emballage de vos crèmes, sérums, savon, shampoing… Le système de détection automatique de l’application vous révèle instantanément (ou presque) les composants controversés à éviter (perturbateurs endocriniens, conservateurs nocifs, nanomatériaux, allergènes). Un chouette programme quoi !

 

Le Plus ? Le moins ?

 

Fonctionnelle et toute en français, cette appli reconnaît la majorité de nos produits. La reconnaissance de l’appareil photo est correcte. On aurait juste aimé qu’elle nous redirige vers d’autres cosmétiques équivalents lorsque ces derniers sont considérés comme mauvais.

Inci Beauty

 

 

C’est quoi ?

 

Très performante, c’est la p’tite dernière du marché (elle est sortie en novembre 2017) !

Et lorsque l’on sait qu’en moyenne, une femme appliquerait plus de 100 ingrédients chimiques sur sa peau chaque jour, sans le savoir (si si !) on comprend mieux pourquoi des applications comme celles-là voient le jour…

 

 

Less is more !

 

Vous êtes impressionnés par ces chiffres ? Rien d’étonnant pourtant : savon, sérum, crème, contour des yeux, maquillage… je continue ? Shampoing, laque, masque, dentifrice… bon, bref ! On a compris (et je ne mentionne même pas la longueur des listes d’ingrédients sur les emballages). Donc, sans nous en rendre compte (et en pensant bien faire), nous accumulons un nombre impensable de composants chimiques et nous les appliquons quotidiennement devant la glace en gardant le sourire ! Less is more, on a dit !

 

Comment ça marche ?

 

Très bien, pour commencer ! Ici, pas de photo de la liste d’ingrédients, retour au scan du code barre. Tout comme Yuka pour l’alimentaire, l’application vous propose un classement par catégorie : Bien, satisfaisant, pas terrible et controversé/à risque. En 2 mots, simple et efficace !

 

 

Le plus ? Le moins ?

 

La reconnaissance du scan est extrêmement sensible et rapide, c’est un très bon point et ce, pour des produits achetés en pharmacie ou en supermarché. Seule remarque, vu son jeune âge, beaucoup de produits manquent encore à l’appel dans le recensement des marques. Cependant, cela devrait évoluer rapidement (d’autant que l’on peut contribuer à l’identification du produit en l’ajoutant à une liste « en cours d’analyse »).

Autre bémol, pas encore d’alternative proposée lorsque le produit est jugé peu recommandable. Mais laissons le temps à cette application mobile de grandir un peu.

 

A vous maintenant de vous familiariser avec ces applis. Elles sont simples, efficaces et gratuites, que demander de mieux ? Vous ne pourrez bientôt plus vous en passer. On parie ?

 

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.