L’acupuncture et la magnétothérapie sont deux disciplines qui, à priori, n’ont rien à voir l’une avec l’autre. Alors que la première est une technique clé de la médecine traditionnelle chinoise reposant sur le concept même des flux énergétiques, le mode d’action de la seconde, par l’utilisation des aimants, est plus méconnue. Il semblerait toutefois que ces deux méthodes soient complémentaires, c’est en tout cas ce qu’affirme le Dr Phan Minh-Hien, médecin acupuncteur et magnétothérapeute depuis plus de 35 ans.

 

Qu’on se le dise, l’acupuncture, c’est bien plus que de « l’aiguillothérapie ». Si les acupuncteurs (reconnus ou non) sont de plus en plus nombreux en Europe, la façon de pratiquer reste propre à chacun. Non, cette technique n’est pas que « mécanique » et encore moins si on l’associe aux aimants…

 

 

 

 

Le Docteur Phan Minh-Hien, il n’y en a pas deux comme lui. Il est un peu le Mac Gyver des aiguilles et des aimants ! Avec un vieux casque de walkman et une paire de lunettes 3D, il est capable de vous soulager en quelques instants. Si, c’est très sérieux ! « Les aimants sur les oreilles, c’est une autre façon de faire de l’auriculothérapie, explique-t-il, cela permet de soigner les problèmes d’audition comme les acouphènes ou la surdité par exemple. Quant aux lunettes montées avec des aimants, elles soulagent les migraines ophtalmiques et autres problèmes visuels, tout en favorisant la relaxation. »

Fallait y penser.

 

Mac Gyver

 

Mais derrière ses fabrications maison, le médecin sait bien que restaurer l’équilibre énergétique de ses patients n’est pas suffisant. C’est surtout à ce dernier de se reconnecter à son environnement intérieur et extérieur afin de ne pas décharger toute ses batteries :

« J’ai vécu au Vietnam jusqu’à mes 18 ans dans un pays en guerre, et pourtant les gens, bien que soucieux, semblaient avoir une certaine joie de vivre et une espérance en un avenir meilleur pour leur famille. Dans un pays bouddhiste, on doit payer son karma. Quant au Bonheur, c’est l’absence de malheurs. Chacun se couche avec la joie de ne pas être trop malmené le jour tout en pensant : Pourvu que demain ne soit pas pire.

En France, les gens ont beaucoup d’acquis sociaux ce qui donne l’impression que le Bonheur est un dû, dans une société de surconsommation ! Et quand on réalise que le Non-Bonheur est là, on panique et on prend des anxiolytiques. »

La France est en effet, le plus gros consommateur de psychotropes au monde ! Un français sur quatre est sous traitement et ce chiffre ne cesse d’augmenter.

 

L’acupuncture contre le stress

 

Anxiolytiques, antidépresseurs et autres somnifères rythment donc le quotidien d’un quart des français pour « soigner » leur mental. Des traitements coûteux, pas toujours nécessaires et non sans risques, selon l’assurance maladie. La dépression, un mal récent qui est presque devenu à la mode dans un monde où l’on s’écoute et où l’on se regarde trop. Une maladie moderne avec un système de santé qui ne laisse malheureusement pas beaucoup de place aux techniques alternatives et à la prévention.

« Ce constat n’est pas une critique sociétale, enchaîne le médecin, il faut comprendre que recourir à la médecine traditionnelle chinoise (dont l’acupuncture) est une perte de temps et d’argent si l’on ne change pas d’abord sa mentalité, son mode de vie ou encore la gestion de son emploi du temps ! La moitié de mes patients anxio-dépressifs ne font même pas l’effort d’essayer de changer leur regard sur la façon dont ils gèrent leur vie, ne serait-ce que pour respecter un rendez-vous d’acupuncture ! L’autre moitié essaye de pratiquer la méditation, le qi gong… ou de lire des livres sur “le Lâcher-Prise” et “le Moment Présent” sans trop savoir comment s’y prendre pour y arriver. »

Mais c’est déjà un début.

 

 

Rappelons que la médecine traditionnelle chinoise est une méthode holistique, globale. Une philosophie de vie qui invite à vivre en accord avec le monde qui nous entoure et qui implique à la fois le corps et l’esprit. Ses 5 branches (acupuncture, massage, diététique, pharmacopée et qi gong) sont toutes complémentaires.

De fil en aiguille donc, l’acupuncture sera efficace pour canaliser les symptômes émotionnels liés au stress tels que l’insomnie, l’anxiété ou encore la tristesse. A l’aide de fines aiguilles appliquées sur différents points du corps (méridiens), elle permettra de rééquilibrer le mental en rétablissant les flux d’énergie.

 

 

« La maladie survient lorsqu’il y a un déséquilibre entre les énergies internes de l’homme et celles qui l’entourent, entre le Yin et le Yang. Le signal d’alarme, c’est le symptôme ! »

L’acupuncture a donc pour but d’équilibrer les fonctions de l’énergie mais, associée à la magnétothérapie, il semblerait, selon le Dr Phan Minh-Hien, que ses pouvoirs soient décuplés.

 

Les principes de la magnétothérapie

 

La magnétothérapie ou comment se soigner par les aimants ; une méthode plus méconnue qui assurerait santé et équilibre.

Il faut savoir que chaque aimant a une face NORD (représentant le Yin, la mère nourricière de l’énergie) et une face SUD (représentant le Yang, l’énergie active). Schématisons pour mieux comprendre :

La Face NORD = NUIT = NEUTRALISER (la douleur, l’angoisse…)

La Face SUD = SOLEIL = STIMULER (la force, la combativité…)

 

 

La spécificité du Dr Phan sera alors d’utiliser de grands aimants au niveau de la colonne vertébrale, de la poitrine, du ventre mais aussi au niveau des mains et des pieds :

« En ajoutant l’énergie des aimants à mon travail, je constate que les résultats sur mes patients sont meilleurs et plus durables. »

Le mode d’action de cette thérapie douce n’a encore jamais été prouvé mais certaines hypothèses ont été avancées : les champs électromagnétiques (CEM) agiraient sur la polarité membranaire des cellules et activeraient la circulation sanguine ainsi que l’apport en oxygène ; quant au fer contenu dans le sang, il jouerait un rôle conducteur de l’énergie magnétique de l’aimant. Info, intox ? Les preuves scientifiques sont peu nombreuses.

Et pourtant, l’utilisation des aimants remonte à l’Antiquité et reste même répandue aujourd’hui en médecine.

Après tout, nous vivons tous dans un champ magnétique naturel : la Terre. N’est-elle pas un gigantesque aimant, avec un pôle Nord et un pôle Sud ? Son champ magnétique ne nous protège-t-il pas des ondes et des tempêtes solaires ? Sans cette protection magnétique, il n’y aurait aucune forme de vie possible. Dès lors, pourquoi les aimants n’agiraient-ils pas également sur le corps ?

 

 

 

 

La « magnétopuncture » 

 

Comment la définir ? Difficile d’avancer une théorie. S’agirait-il d’augmenter l’énergie Vitale du corps via l’acupuncture, tout en la reconnectant à l’énergie cosmique grâce aux aimants ?! Heu… vous êtes toujours là ?

L’intérêt, selon notre Mac Gyver des aimants, c’est que chaque patient peut les utiliser chez lui (notamment le soir et à garder la nuit) sur des points d’acupuncture déterminés par le médecin.

« Je ne ferai pas de bla-bla sur l’acupuncture, le Qi ou la nature du magnétisme – Quel piquant ! On ne sera donc pas plus avancés – retenez plutôt que notre mode de vie moderne, le stress, la pollution, la malbouffe… perturbent notre équilibre et engendrent des maladies. »

De même, les sentiments négatifs interfèreraient sur le fonctionnement de nos organes. Ainsi, les excitations mentales (même une joie intense) influeraient sur le Cœur, la Colère refoulée sur le Foie, La Tristesse sur les Poumons, les ruminations mentales ou l’anxiété sur la rate et le pancréas et la Peur sur les Reins.

L’amour propre est un ballon gonflé de vent dont il sort des tempêtes quand on y fait une piqûre, disait Voltaire…

« A défaut de pouvoir maîtriser ces émotions néfastes par la méditation, et autres gymnastiques chinoises, la magnétothérapie régule le dysfonctionnement de nos organes, nous permettant ainsi de prendre du recul par rapport à nos problèmes. »

« En 34 ans de pratique, j’ai pu constater que les aimants aidaient au rétablissement de la santé, surtout si le patient s’implique en faisant des séances de magnétothérapie à domicile. Très efficace pour les douleurs chroniques, les rhumatismes, la fibromyalgie (avec raideurs du cou, des épaules et du dos), les vertiges, les maux de tête, l’insomnie ou la nervosité. Cependant, le patient qui pense que la “Magnétopuncture” le guérira du cancer, perdra son temps. Elle pourra cependant compléter le traitement prescrit par son médecin. »

Une chose est sûre, l’acupuncture est reconnue et pratiquée par de grands centres de cancérologie où de plus en plus d’oncologues la recommandent à leurs patients. Elle soulagerait les effets secondaires de la chimiothérapie et de la radiothérapie.

 

Magnétopuncture, une expérience mystique ?

 

Un peu d’histoire… Promis, ce ne sera pas long ; -)

Au 18ème siècle, le Docteur Mesmer fait son entrée à la cour du Roi Louis XVI, ses traitements collectifs basés sur « le magnétisme animal » et l’utilisation de ses fameux baquets, remplis d’eau magnétisée, font fureur. On compte parmi ses patients les plus connus, Le Marquis de Lafayette, Mozart ou encore Marie-Antoinette. Le Monsieur a ses entrées donc…

 

Franz-Anton Mesmer (1734-1815)

 

Selon Mesmer, le magnétisme animal est « la capacité de tout homme à guérir son prochain grâce à un fluide naturel ». Devant l’engouement général, il organise des séances (et des tarifs de groupe ; -) au cours desquelles les sujets entrent souvent en transe et se proclament ensuite, guéris.

Alors, Mytho Marie-Antoinette ?

Du coup, je ne peux m’empêcher d’en parler au Dr Phan. Ce dernier ne cherchera pas à nous convaincre. La magnétothérapie aide à soigner toutes sortes de maladies dont la dépression et les angoisses les plus mystérieuses. Point. Ne le piquons pas au vif avec notre scepticisme.

Il raconte…

« Il y a parfois chez des personnes, une forme de dépression inexpliquée sans causesapparentes. Un sentiment de solitude intense, mêlé de trahison, de colère, de frustration… et ce, sans savoir pourquoi !

Il arrive que des “grossesses gémellaires” inconnues n’aboutissent pas à l’accouchement de jumeaux. J’estime cette fréquence à 1 grossesse sur 10.

Deux âmes amies qui ne veulent pas se séparer par la réincarnation de l’une d’entre elles mais qui s’accompagnent mutuellement in utéro. Pour un temps seulement car l’autre âme s’en va dans les premiers jours ou premières semaines de la grossesse.

Après une séance de magnétopuncture (qui peut procurer une relaxation intense), une patiente m’a expliqué qu’elle avait vu dans un état de transe éveillé, une âme qui lui ressemblait. Elle a paniqué, croyant qu’elle venait de mourir, mais je lui ai expliqué qu’il s’agissait de sa jumelle. Depuis, cette patiente est heureuse car une reconnexion s’est faite avec sa soeur. »

Et des expériences mystiques de ce genre, le Dr Phan en a plein. Alors, pas mytho Marie-Antoinette ?

 

Comment choisir son acupuncteur ?

 

– En France, l’acupuncture généraliste est légalement pratiquée par les médecins. Ils sont donc les seuls à pouvoir inscrire la mention “acupuncteur” sur leur plaque et leurs ordonnances. Sachez par ailleurs que l’assurance maladie rembourse les séances d’acupuncture pratiquées par les médecins conventionnés, à hauteur de 70%, ce qui n’est pas négligeable.

– Les chirurgiens-dentistes, les kinésitérapeutes et les sages-femmes peuvent être détenteurs d’un DIU d’acupuncture liée à leur spécialité.

– Les acupuncteurs non-médecins (formés en écoles privées ou à l’étranger) sont tolérés mais leurs compétences ne sont pas légalement reconnues en France.

« Il serait néanmoins judicieux de reconnaître cette formation, explique le Dr Phan, cela a déjà été fait pour les ostéopathes non médecins. Certaines mutuelles remboursent même 20, voire 50 € la séance ! » A vous de voir.

– En acupuncture, le pire qui puisse arriver, c’est qu’il ne se passe rien ! Assurez-vous simplement que les aiguilles soient stériles et à usage unique.

– L’acupuncture est autorisée durant la grossesse pour soulager les maux qui lui sont liés (nausées, insomnie…) mais renseignez-vous bien auprès de votre praticien.

– Enfin, gardez en tête que la pratique de l’acupuncture ne se substitue pas à la médecine allopathique mais qu’elle peut cependant agir en complément de celle-ci.

 

Dangers et dérives de la magnétothérapie

 

Si beaucoup de médecins sont sceptiques, la magnétothérapie permettrait cependant de soigner de nombreux maux, facilement et à moindre coût. Mais dans ce domaine comme ailleurs, il y a beaucoup de charlatans. Trouver le bon praticien, reviendrait presque à chercher une aiguille dans une botte de foin.

Effets concrets, placebo ? Les témoignages positifs foisonnent mais le mieux, c’est encore d’essayer et de constater par soi-même.

 

  • Les porteurs de pacemaker ne doivent pas utiliser les aimants. 
  • Attention également aux stents. Le médecin préconise de placer les aimants à 20 cm de la région cardiaque.
  • Les femmes enceintes ou porteuses de stérilet, doivent éviter d’en poser sur le bas ventre (à 20 cm de l’utérus).    
  • Les appareils auditifs, montres… doivent aussi être éloignés de 20 cm des aimants pendant la pause.
  • Idem pour les prothèses (de hanche, genou…) ou les broches métalliques.

 

Piqûre de rappel : Les 3 conseils pratiques du Docteur phan Min-Hien

 

 

Lui, c’est pas Phan, c’est Confucius ; -)

 

Le Lâcher-Prise :

 

Confucius expliquait déjà en son temps, qu’il fallait s’accrocher de toutes ses forces pour mener un projet à bien, puis, lâcher. Si cela nous appartient, cela nous revient. Ce n’est pas du “je-m’en-foutisme” : une fois qu’on a œuvré pour la réalisation de ce projet, il faut ensuite avoir confiance et laisser faire… car à force de repenser, ruminer, rectifier le projet initial, les autres ne croient plus en vous.

 

Vivre le Moment Présent :

 

C’est à dire vivre en pleine conscience ce que nous sommes en train de faire. Ne pas manger en pensant à ce que l’on doit faire ensuite, par exemple. La pratique de la méditation, basée sur la respiration, aide beaucoup en ce sens.

 

Le Pardon :

 

Ce n’est pas que du catéchisme ! Savoir pardonner aux autres en se mettant à leur place pour savoir si nous aurions agi autrement, c’est un poids que l’on s’enlève ! Mais le plus dur c’est de SE pardonner afin de libérer son esprit et son énergie et passer à autre chose de plus constructif que la rumination. Accepter que nous ne sommes que des humains en apprentissage de la Sagesse, c’est se rapprocher du Bonheur ! 

 

 

 

 

Merci au Docteur Phan Minh-Hien, un homme passionné et passionnant. D’ailleurs la passion, c’est quoi ?

« Une attirance irrésistible, comme une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle » la citation de l’écrivain Madeleine Chapsal lui va comme un gant ; -)

 

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.