Avant toute chose, je tenais à vous dire que j’étais désolée d’avoir été moins présente sur le blog ces dernières semaines mais il se trouve que j’ai une bonne excuse (même pas besoin d’un mot de ma mère, c’est dire) :

Notre 3ème enfant est en cours de fabrication, livraison prévue au mois de Mars 2018 !

Après avoir fait ma « Kate Middleton » tout l’été (je ne pensais pas que vomir me rapprocherait autant de la duchesse de Cambridge), j’entre enfin dans un 2ème trimestre plus serein. L’occasion d’axer le prochain article sur :

 

Le bien-être pendant la grossesse

 

Rassurez-vous, même s’il sera parfois ponctué de conseils sur ce thème, ce blog ne se transformera par pour autant en énième site prénatal. Il y en a déjà de très bons. Le truc, c’est que quand on en est à son 3ème enfant, parler de semaines d’aménorrhée, d’échographie pelvienne ou de trousseau pour le bébé… ben, comment dire… heu… avec tout le respect que j’ai pour mes jeunes amies primipares : On a passé un cap quoi !

Donc… les bébés, c’est bien mais avant leur arrivée, il y a cette fameuse période obligatoire de 9 mois. Une période qui se déroule très bien pour certaines femmes mais parfois moins bien pour d’autres…

Et c’est normal, le corps subit de nombreux bouleversements hormonaux : fatigue physique, parfois même morale, on doit faire face à des maux quotidiens dont on se passerait bien : nausées, vomissements, problèmes de dos, d’essoufflements et j’en passe… Bref, on ne s’ennuie pas !

 

Illustration tirée du livre de Céline Charles : « Que du bonheur ! (Ou presque…)

BAMBOO édition.

 

Tout ça joue donc forcément sur notre moral… Du coup, comment retrouver un peu de sérénité pendant la grossesse ? Vaste question… On va principalement s’arrêter sur 3 techniques naturelles majeures, à savoir l’alimentation, l’activité physique et la gestion du stress.

 

L’alimentation, une technique naturelle qui joue un rôle essentiel sur notre état général pendant la grossesse

 

 

Pourquoi ? Déjà parce que les besoins en énergie et en éléments nutritifs sont beaucoup plus importants durant cette période et parce qu’en mangeant sainement, on peut remédier à certains problèmes. Résultat, on ressent moins de fatigue, donc moins de stress et le moral remonte… Bref, encore une fois, ça s’appelle du bon sens.

En pratique, comment on s’y prend ? Il faut manger pour 2, c’est vrai mais pas 2 fois plus, juste 2 fois mieux. Donc, on oublie :

. Les aliments trop gras ou trop sucrés.

. Les produits raffinés, industrialisés.

. Les additifs chimiques…

 

Soit, tout ce qui est mort et dévitalisé !

On opte plutôt pour une alimentation saine et vivante : crue, fraîche, de bonne qualité en favorisant fruits, légumes, céréales et protéines. En gros, plus c’est simple et mieux c’est !

Bien sûr, vous allez me dire qu’il n’est pas toujours évident de faire attention à son alimentation lorsque l’on a des nausées, des envies ou des dégoûts… Et ce, surtout les 3 premiers mois !

Ok ! Entorse à la règle ! On n’est pas des machines, là, on fait comme on peut ! Et je parle en connaissance de cause : Pour ma fille, je n’avais envie que de pâtes et pour mon fils, que de gâteaux et de chocolat (régime alimentaire assez moyen donc) cette fois, c’est le jambon persillé (so glam) !

 

Comment lutter contre les nausées de grossesse ?

 

. Mangez dès le réveil en laissant une compote, une biscotte (ou quelque chose de simple et qui vous fait envie) sur votre table de nuit. A avaler dès le réveil et avant de poser un pied par terre !

. Mangez peu mais souvent pour éviter de garder l’estomac vide trop longtemps. C’est quand on entre en hypoglycémie que les nausées arrivent.

. La tisane de pissenlit a une action positive sur le foie, tout comme l’artichaut ou le radis noir. Si ça ne vous dégoûte pas, foncez !

. Consommez de la levure de bière riche en vitamines du groupe B et de l’orme rouge (en magasin bio) à saupoudrer sur les repas.

. Prenez votre mal en patience ; – ( et lisez le livre de Diane Bolduc-Boutin :

 

« La naturopathie au service de la périnatalité » qui propose des solutions naturelles pour lutter contre les malaises rencontrés au cours de la grossesse.

 

 

Gardez, malgré tout à l’esprit, que même si c’est difficile, il faut essayer de faire attention et si on perd le contrôle par moment, on évite de culpabiliser et on se rassure en se disant que tout ça n’est que temporaire… Après 3 mois, Dieu merci, les choses rentrent généralement dans l’ordre.

 

L’activité physique : Ne faites pas l’impasse pendant la grossesse !

 

Oui, mais la question c’est : Quel sport ?

Il y a des femmes très sportives avant la grossesse qui se retrouvent frustrées de devoir lever pied, d’autres qui ne le sont absolument pas et qui ont du mal à s’y mettre.

En tout cas, on ne doit pas rester sans rien faire pendant 9 mois. Pourquoi ?

. Pour limiter une prise de poids trop importante.

. Pour favoriser la qualité du sommeil et diminuer le stress.

. Pour renforcer les défenses immunitaires (via une bonne circulation sanguine et une bonne circulation des énergies)

. Et puis pour préparer à l’accouchement…

 

… Je pense notamment à des techniques de respirations spécifiques avec le Yoga ou au travail du périnée (qui n’est pas une chaîne de montagne, non) grâce au Pilates par exemple.

 

 

Si on est très sportive : certes, on va lever le pied sur la zumba ! A la place, on va privilégier des sports d’endurance douce comme la natation, l’aquagym, la marche ou le vélo d’appartement, histoire de favoriser le cardio sans que ce soit trop intense (n’oubliez pas que lorsque vous faites un effort, le cœur du fœtus se met à battre plus vite lui aussi).

Si on est moins sportives : Je parlais du Yoga ou de la méthode Pilates à l’instant. Très bien. Ce sont typiquement des disciplines qui vont permettre de corriger la posture, de soulager des problèmes dorsaux et de renforcer la région abdominale qui porte le bébé.

Pour vous aider dans vos recherches : Je vous conseille le site www.leslouves.com qui recense les meilleures adresses pour s’initier au Yoga prénatal partout en France et qui apporte de bonnes infos concernant la méthode Pilates pendant la grossesse.

 

Vers quelles techniques se tourner pour gérer le stress pendant la grossesse ?

 

Même si on traverse toutes la même période, on peut rencontrer des problèmes différents suivant sa vie personnelle ou son état de santé. Il ne faut donc pas hésiter à se tourner vers des techniques telles que l’acupuncture, la réflexologie plantaire, le Reiki, l’ostéopathie, la méthode Alexander ou encore la sophrologie… qui peuvent être d’un grand recours durant la grossesse. On n’y pense pas forcément et on subit. C’est dommage, d’autant qu’il n’est pas nécessaire de prendre un abonnement, parfois, une séance suffit.

Et puis, à la maison, pour remédier au stress, on peut aussi utiliser des HE. Alors vous allez me dire, quoi ? des HE enceinte ?!!!

Oui, certaines sont à proscrire mais d’autres sont autorisées, à condition de les utiliser avec précaution…

 

 

Quelles huiles essentielles pendant la grossesse ?

 

 

J’ai toujours été très prudente pour vous parler des huiles essentielles sur ce blog. Là, je vais redoubler de vigilance :

 

. Evitez de les utiliser les 3 premiers mois.

. Utilisez-les à l’aide d’un diffuseur ou par voie cutanée plutôt qu’orale.

. Les mélanger à une huile végétale neutre pour une application cutanée (face interne des poignets, plexus solaire).

. N’appliquez pas d’HE directement sur la ceinture abdominale.

. Traitez sur une courte durée.

. Demandez toujours conseil à votre pharmacien ou à un aromathérapeute.

 

Quelques exemples simples :

 

. HE de Ravintsara ou de Lavande officinale pour lutter contre l’insomnie.

. HE d’Ylang Ylang pour diminuer le stress.

. HE de Camomille Romaine pour anticiper un éventuel baby blues.

. HE de citron pour calmer les nausées.

Pour en savoir plus, je ne saurai trop vous conseiller le livre de la grande prêtresse des huiles essentielles, Danièle Festy :

 » Se soigner avec les HE pendant la grossesse  » qui regorge d’astuces pour lutter contre le stress mais aussi les vergetures, les jambes lourdes ou les reflux gastriques… Bref, bienvenue dans le monde merveilleux de la grossesse Mesdames !

 

 

Pour les plus frileuses, n’oubliez pas les Fleurs de Bach.

Elles contiennent une quantité infime d’alcool (teinture mère) mais vous pouvez les utiliser ainsi pendant la grossesse :

 

. 10 gouttes dans l’eau du bain

. 1 goutte sur chaque face interne du poignet ou sur le plexus solaire.

 

Et enfin, une bonne dose d’humour !!!

 

Pour finir, sachez que vous n’êtes pas seules… Le meilleur moyen de positiver et de bien vivre sa grossesse, c’est surtout d’être honnête face à ses propres sentiments et de garder son sens de l’humour !

Céline Charles, la créatrice de Kopines.com l’a bien compris et nous fait partager ses meilleurs « désagréments » dans :

« Que du Bonheur ! (Ou presque…) » éd.Bamboo

 

 

Et parce que je suis une crâneuse :

 

 

 

Merci, je vais en prendre de la graine (sans mauvais jeu de mots ; -)

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.